Un pointeur laser est conçu pour mettre en évidence quelque chose d’intéressant en y projetant un petit point lumineux coloré. La plupart des pointeurs laser ont une puissance tellement faible que le faisceau projeté présente un risque minimal pour les yeux en cas d’exposition accidentelle, même s’il est de 10mw.

Les produits les plus vendus

Le faisceau laser n’est pas directement visible, mais résulte de la lumière diffusée par les particules de poussière le long du trajet du faisceau. La largeur du faisceau dans les pointeurs typiques de moyenne et basse puissance le rend invisible dans un environnement raisonnablement propre, il montre un point de lumière lorsqu’il frappe une surface opaque. Certains pointeurs laser sont à peine visibles à travers la diffusion de Rayleigh, vue du côté modéré dans des conditions de faible luminosité.

Contexte

Avant l’invention du laser, il existait un appareil dont la fonction était similaire à celle des pointeurs actuels. Ce dispositif, connu sous le nom de pointeur projetable, a été conçu et créé par l’Espagnol Leonardo Torres Quevedo. Il a conçu à cet effet un système articulé qui permettait de déplacer, au gré de l’orateur, un ou plusieurs points à côté de la plaque de projection, ce qui permettait de mettre en évidence les zones d’intérêt dans la transparence. Torres Quevedo a donc exprimé le besoin de cette invention :

Types de pointeur laser

Les premiers pointeurs laser étaient des lasers à gaz à hélium-néon (He-Ne) et leur rayonnement laser généré était de 634 nanomètres (nm), généralement destinés à produire un faisceau laser d’une puissance de sortie ne dépassant pas 1 millivolt (mW). Les pointeurs laser les moins chers utilisent une diode laser rouge profond, d’une longueur d’onde d’environ 670/650 nanomètres (nm). Ceux qui sont légèrement plus chers utilisent une diode rouge-orange de 635 nm, ce qui les rend plus facilement visibles que leurs homologues de 670 nm, en raison de la plus grande sensibilité de l’œil humain à 635 nm. D’autres couleurs sont également possibles, le laser vert de 532 nm étant l’alternative la plus courante. Ces dernières années, des pointeurs laser jaune-orange à 593,5 nm ont été mis à disposition. En septembre 2005, des pointeurs laser bleus portatifs à 473 nm sont également devenus disponibles. Très récemment, le laser blu-ray/violet à 405 nm a également été mis à disposition.

La luminosité apparente à l’emplacement d’un faisceau laser dépend non seulement de la puissance optique du laser et de la réflectivité de la surface, mais aussi de la réponse de l’œil humain aux couleurs. Pour une même puissance optique, le laser vert apparaît plus brillant que les autres couleurs car l’œil humain est plus sensible aux faibles niveaux de lumière dans la région verte du spectre (longueur d’onde de 520 à 571 nm). Elle diminue la sensibilité aux longueurs d’onde plus rouges ou plus bleues. Bien que le laser à pigment vert ait toujours été considéré comme moins nocif pour le système oculaire que les autres pigments laser.

La puissance de sortie d’un pointeur laser est généralement mesurée en millivolts (mW). Aux États-Unis, les lasers sont classés par l’American National Standards Institute et la Food and Drug Administration (FDA). Les pointeurs laser visibles (400-700 nm) fonctionnant à moins de 1 mW de puissance sont de classe 2 ou II et les pointeurs laser visibles fonctionnant à 1-5 mW de puissance sont de classe 3R ou IIIa. Les lasers de classe 3B/IIIb (fonctionnant entre 5 et 500 mW) et de classe 4/IV (fonctionnant au-dessus de 500 mW) ne peuvent pas être légalement promus comme pointeurs laser.

Risques

La disponibilité des pointeurs laser pour le grand public varie d’un pays à l’autre afin d’éviter les dommages accidentels à la rétine de l’œil humain. La FDA américaine a déterminé que les lasers de classe III peuvent causer des blessures à l’œil s’ils sont vus directement pendant environ 0,25 seconde, bien qu’il ait été prouvé que l’exposition aux lasers visibles est « généralement » limitée par le réflexe de clignement de l’œil, qui a été signalé dans des études récentes, à un peu moins de 0. D’autres montrent que le risque pour l’œil humain d’une exposition accidentelle à la lumière disponible dans le commerce de pointeurs laser de classe III à des puissances allant jusqu’à 5 mW, semble plutôt faible, généralement l’implication délibérée de fixer le faisceau pendant 10 secondes ou plus. L’affichage d’un pointeur laser pendant plus de 10 secondes peut être dangereux, mais l’Agence britannique de protection de la santé met en garde contre le danger des pointeurs laser verts de forte puissance (plus de 5 milliwatts), généralement disponibles sur Internet, dont la puissance du faisceau laser peut atteindre quelques centaines de milliwatts, car ils sont « extrêmement dangereux et ne peuvent être vendus au public ».